Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.01.2007

2007, LA MUTATION AVANCE

medium_eclipse.gif



Chers complices de l'ombre,

Voici deux ans que vous suivez les transformations d'Arsenal du Midi.

Cet espace a varié, mais a dès le début été placé sous le signe de l'appel nietzschéen à la mutation de l'espèce humaine.

L'un des effets réels de ce laboratoire a été la publication récente d'une nouvelle édition du Zarathoustra, en dialogue avec des artistes dits "Bruts", eux-mêmes des mutants esthétiques.

Ma conviction en deux ans n'a fait que s'affermir : c'est apaisé et plus sain que jamais que je déclare aujourd'hui que le sujet le plus sérieux de l'humanité, le seul qui mérite notre don et notre ténacité, le centre vital dont tous les autres sujets doivent découler, c’est bien la mutation humaine.

L’espèce humaine a muté et mutera. Mais là où ma réflexion se distingue depuis le début des délires technophiles nihilistes, c’est que j'affirme que l’esprit volontaire est la source qui modèle le monde physique. C’est pourquoi vous ne verrez pas sur ce site d’éloge du transgénique, du clonage ou autre hybridation scientifique. Au contraire, la technique, par le confort qu’elle crée est précisément la force souvent néfaste (pas toujours) qui nous éloigne de plus en plus de notre puissance naturelle, qui est celle de modeler le monde à notre volonté.

Plus nous sommes entourés de gadgets techniques, moins nous sommes mutants. Plus nous comptons sur la médecine, moins nous sommes résilients. Il s’agit de favoriser une mutation de l’espèce humaine qui passe par la transformation du corps par l’esprit, l’accroissement des potentialités naturelles. Viser le surnaturel, pas le technologique. Maîtriser et développer le spirituel incarné, et non consommer des objets réducteurs d’effort et de puissance, qui nous apaisent momentanément et individuellement mais qui sont collectivement, sauf exception (ne soyons pas non plus rousseauiste), des facteurs de stagnation, voire de dégénérescence.

Cette année, pour ceux qui voudront encore me suivre, sera plus que jamais réservée à une étude multiforme de la mutation. En signe d’ouverture, je redonne la possibilité de poster ici des commentaires qui ne seront jamais censurés. Je demande simplement à tous ceux qui ne veulent pas débattre avec concentration autour de la seule question de la mutation humaine créatrice, qui est depuis le début le nerf de ce site (aspects politiques, affectifs, esthétiques, érotiques, etc.) d’aller propager leur pétulance ailleurs.

Aux autres, les mutants naturels et volontaires, je souhaite une belle année, ensemble.

11:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.