Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15.03.2007

L'oreille absolue

medium_vincent_vangogh_-_Autoportrait_a_l_oreille_bandee.jpg

"... L'esprit n'est cette puissance qu'en regardant le négatif droit dans les yeux, en s'attardant chez lui. Ce séjour est la force magique qui convertit ce négatif en être."
(Hegel, Phénoménologie de l'Esprit).


Le projet pythagoricien de penser la cacophonie est aujourd’hui une question de vie ou de mort. C’est ce que j’ai tenté de dire, sous une forme humaine, dans mon premier roman, ‘Joie’.

Poser le problème en termes de cacophonie plutôt que de chaos implique une éventuelle solution du côté de l’euphonie, de la polyphonie, plutôt que du côté de l’ordre politique. Une euphonie absolue peut inclure l’improvisation, tandis qu’on voit mal comment un régime politique d’ordre absolu puisse accepter l’imprévisible.

Ecouter le monde demande aujourd'hui beaucoup de courage. Chaque jour sont tentés de se rendre sourds nombre de ceux qui ont la force suicidaire d'écouter. Il est plus facile de s'endormir de calculs, pour survivre – dans la mésentente.

Seulement voilà : une fois qu'on a vraiment entendu la cacophonie, on est perdu pour le calcul. Car en nous brûle désormais le désir de l'euphonie.

Il ne reste donc plus qu'à faire face.

Devenir des guerriers de la polyphonie.




_______

11:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.