Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26.03.2007

ESTHÉTIQUE DU DÉTROIT

medium_magellan.jpg

(vue du détroit de Magellan)


Le héros est celui dont l’inconscient est en recherche incessante d’impasses apparentes. On ne choisit pas d’être rebelle. L’héroïsme est un instinct. Nous ne spéculerons pas sur le fait que tout inconscient soit héroïque : le fait est que la plupart s’en dédouane, choisissant le confort de la normalité, où rien ne se risque et peu se perd en apparence – tandis qu’en réalité tout fuit goutte à goutte. Un ami m’a dit aujourd’hui que le compromis était la pire des solutions et il n’a pas tort. Alors que soit on ne cède pas, soit on accorde. Arriver à ce point où l’on n’a pas d’autre choix que d’être héroïque. En souffrir, mais être sauvé, in extremis, par la fierté d'une issue inouïe ou la dignité d'un mur de sable. Gagner, ou être bon perdant.


______

23:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.