Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.04.2007

Orphée

medium_orphee-Big.jpg

(Orphée par Jean Delville)


Je crois que je commence à entrevoir ce dont il s'agit dans le mythe d'Orphée et Eurydice.

Manuel de psychologie vitale. Le retournement de l'individu sur son âme crée l'ego comme faille par où s'introduit la mort dans l'âme, vaine volonté d'être sûr qu'on est bien un individu défini parmi d'autres (compétition, comparaison, image de soi) – c'est à relier avec Narcisse.

D'où les deux impératifs analogues : pas de retournement autoréflexif en remontant vers la lumière, ne pas se regarder dans l'eau pour attraper le pois(s)on glissant.

À suivre... ;-)

12:15 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

se n'est pas la vraie histoire

Écrit par : connard | 28.04.2010

je ne connais pas l'histoire, mais c'est probablement une mauvaise direction à prendre, que d'encourager la construction de l'égo comme but ultime d'une vie, ce qui est actuellement le cas dans notre société, et pire encore, une des valeurs les plus importantes à l'école.
(sarko va pénaliser les familles d'enfants refusant d'être manipulés et instrumentalisés par l'école, aïe...)

Écrit par : Sébastien | 02.05.2010

Les commentaires sont fermés.