Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25.04.2007

Du lion à l'enfant

medium_rouse-andy-african-lion-9931070.jpg


"La destruction active signifie : le point, le moment de transmutation dans la volonté de néant. La destruction devient active au moment où, l'alliance étant brisée entre les forces réactives et la volonté de néant, celle-ci se convertit et passe du côté de l'affirmation, se rapporte à une puissance d'affirmer qui détruit les forces réactives elles-mêmes. La destruction devient active dans la mesure où le négatif est transmué, converti en puissance affirmative : "éternelle joie du devenir " qui se déclare en un instant, "joie de l'anéantissement ", "affirmation de l'anéantissement et de la destruction". Tel est le "point décisif" de la philosophie dionysiaque : le point où la négation exprime une affirmation de la vie, détruit les forces réactives et restaure l'activité dans ses droits. Le négatif devient le coup de tonnerre et l'éclair d'une puissance d'affirmer. Point suprême, focal ou transcendant, Minuit, qui ne se définit pas chez Nietzsche par un équilibre ou une réconciliation des contraires, mais par une conversion. Conversion du négatif en son contraire, conversion de la ratio cognoscendi dans la ratio essendi de la volonté de puissance."

Nietzsche par Deleuze

Vouloir périr est la clé du rebondissement vers le vouloir vivre. Après avoir été chameau (transporteur de la peine), le lion devient enfant, mais le "oui sacré" de l'enfant doit être précédé par le "non sacré" du lion.




_______

10:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.