Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.10.2007

OASIS

8834b68c53aac06aadeb6dc1c4694a57.jpg


Il était une fois deux mondes séparés par un large fleuve. Le premier monde était peuplé par les Poètes. Le second était la terre de la Poésie. Le fleuve, on l’appelait Pourquoi. La terre de la Poésie était une terre d’abondance où poussaient des plantes inimaginables. Sans cesse de nouvelles espèces animales ou végétales y naissaient, comme par génération spontanée. La terre des Poètes était en revanche aride, comme un désert. Le fleuve Pourquoi était violent et sauvage, il emportait tout sur son passage, et semblait décourager toute traversée. Pourtant, régulièrement, il arrivait qu’un ou une Poète parvînt à passer de l’autre côté, sur une embarcation de fortune. De la terre de la Poésie, il ramenait quelques graines qui, plantées dans le désert des Poètes, donnaient peu à peu une oasis où les rouges-gorges venaient se poser. Du sol désertique jaillissait alors une fontaine. Au milieu du vide, ces oasis éphémères semblaient encore plus belles que les forêts luxuriantes de l’autre rive – peut-être était-ce à cause de la danse, des rires et des pleurs des assoiffés qui venaient se baigner à leur source.




_______

09:30 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

C'est bien vu et très beau cette image de deux terres séparées par un fleuve.

Écrit par : if6 | 06.11.2007

Les commentaires sont fermés.