Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29.07.2009

La vitesse de l'ivresse

 

C’était l’époque où ils parlaient d’émergence. « Ils » désigne peut-être les médias. Qu’importe, tu ne les écoutais plus, regardais encore moins. Tu remontais des rues taboues en soufflant de désir et de regret, histoires de frustration volontaire.

Tu assistais aussi, par distraction, à des pièces de Shakespeare que tu avais déjà vues. Tu prenais des trains de banlieue pour aller humer l’eucalyptus et regarder les étoiles sans y voir tout. Tu avais par trois fois, au cours de ton existence, non quatre, non dix, ajoutais-tu, tutoyé l’impossible, touché l’infini du doigt. Mais tu n’avais que rarement franchi la limite, par peur, par pudeur, par manque d’abandon, par excès de protocole.

Plein abandon, plongeon total – ton impatience tinterdisait la vitesse de libération.

 

 

________

01:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.