Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.10.2009

Tables humaines en multiplication

table-humaine.jpg

 

Les artifices passent, se posent et viennent éclore en une explosion de formes, de chairs, de couleurs. La température est ambiante, nul regard à l’intérieur de l’œil, nulle lueur à l’écart de notre présence ici, là.

Expositions multiples des artistes, montrant combien morte est la peinture, l’installation, l’artisterie galeriste. Des corps tracent des lignes d’évitement ou de propriété. Je suis à toi tu es à moi. Minuscules particules dont chaque accroc est une lettre, mais dont les lettres ne forment pas de phrases.

Le monde n’appartient plus aux harangueurs de foule, mais à la propreté des cases chiffrées. Quel est le prix à payer pour cette case ? Quelle est la case à ronger pour cette absence de regard ? Pourquoi un humain transformé en œuvre ne parlerait pas ? Parce qu’il a un prix, et quand bien même il parlerait, il ne dirait rien.

 

 

00:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.