Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.02.2010

RECRÉATION

 

Une seule chose était certaine : il venait de se réveiller dans le Cube Noir du Grand Désert de Sel. Ce qui voulait dire que tout était à refaire. À partir de presque rien. Et ce presque était encore plus difficile, car la mémoire du dernier Monde Antérieur, il le savait, viendrait parasiter sa Recréation.

Régulièrement, tous les deux siècles environ, il se réveillait dans le Cube Noir. Serait-il possible cette fois-ci de briser le cycle ? Lui serait-il possible de créer un monde dont il ne finît pas expulsé, faute de s’y sentir tout à fait chez lui ? Il avait essayé toutes les méthodes, se dit-il, sauf une : celle de retarder la Recréation. À chaque nouveau réveil, il s’était mis presque aussitôt à rebâtir. Cette fois-ci, il attendrait.

Observerait. Retiendrait les apparitions avant de les nommer. Car il avait l’intuition que si ses mondes finissaient par lui échapper, c’était qu’ils n’était pas purs, qu’ils étaient composés d’autant d’éléments hérités des Mondes Antérieurs, par la voie de la mémoire, que d’éléments nouveaux. Pouvait-il en être autrement ?

Dès le premier jour il du résister à l’assaut des tentations disponibles. Il savait qu’à peu de frais il pouvait se donner l’illusion de régler certaines questions : la Guilde des bâtisseurs proposait officieusement, au marché noir, des solutions mécaniques qui ressemblaient fugacement à la vie. On pouvait ainsi, contre une somme d’argent élevée mais pas ruineuse, se voir livrer des automates de chair qui ne demandaient qu’à démultiplier leur présence envahissante. Mais les ersatz de vie ne communiquaient par vraiment entre eux. Ils étaient nés de l’argent et ne connaissaient que ce langage. On ne peuple pas un monde sain avec des marchandises, se dit-il.

 

 

20:17 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

ça me fait penser au concept de réincarnation.

Enfin, pour faire plus simple, chaque nouveau né est synoyme d'un nouveau commencement, le problème c'est qu'ils sont très exposés aux influences extérieures qui sont très limitantes.

Qui sont les automates de chair? L'homme moyen conditionné par le système?

Écrit par : Sebastien | 26.04.2010

Vous avez tout compris

Écrit par : LdM | 26.04.2010

ah. bien!

Etant donné que je lis plusieurs "philosophes" (Je ne sais pas exactement ce que ça veut dire)
Il est possible que je prenne l'idée d'un comme étant l'idée d'un autre.
Quoique les auteurs que j'ai lu ont des idées assez similaires de toutes façons.

Peut être que c'est juste une coincidence dûe aux thèmes qui m'intéressent?

Écrit par : Sebastien | 26.04.2010

Les commentaires sont fermés.